RVG + DO NOTHING


vendredi 13 septembre 2024

Lieu : Rock School Barbey

Ouverture des portes : 20H30
Concert : 21H00

Style(s) : Rock / Indie Rock / Post Punk

Tarif(s) : 18 € (Prévente - Hors frais de location)
21 € (Sur place)

Organisateur(s) : Rock School Barbey



OUVERTURE DE LA BILLETTERIE LE 03.06 À 11H00

RVG + Do Nothing

Un co-plateau des grands soirs à l’indie club avec deux quatuors venus des deux bouts du monde (l’un de Melbourne, l’autre de Nottingham) mais dont la complémentarité se révèle d’une évidence dès la lecture de leurs noms. D’un côté, RVG (pour Romy Vager Group, hommage à peine caché au Patti Smith Group) amène son lot de guitares de surf rockers, de nappes de synthés et de références eighties au service d’un rock garage bien plus mélodique et diversifié que cette appellation ne pourrait nous le laisser entendre. De l’autre, Do Nothing inscrit peu à peu son nom au sein de la scène de post-punk revival qui secoue le Royaume-Uni depuis quelques années (Squid, Folly Group, The Lounge Society…) et ce pour de bonnes raisons ; toutes les cases y sont cochées, qu’il s’agisse de l’humour glissé dans un chant parlé non sans rappeler leurs compatriotes de Yard Act ou d’une instrumentation articulée autour d’un jeu de guitare à la Talking Heads. Comptez donc sur ces deux formations pour dresser un beau portrait de ce qu’a la scène actuelle de rock indé à nous offrir, n’en déplaise à nos amis partisans du “c’était mieux avant”.

RVG

RVG (ou Romy Vager Group, du nom de sa chanteuse, guitariste et tête pensante) garantit une claque à quiconque ne serait pas encore tombé sur sa musique. Une claque musicale d’abord, avec des guitares tranchantes et des mélodies mémorables qui empruntent parfois au garage rock, au post-punk, à la jangle-pop, au krautrock ou plus généralement aux pionniers du rock alternatif. Puis une claque émotionnelle, lorsque rentre dans l’équation Romy Vager et ses textes à la fois cryptiques et universels, qui maîtrise l’art de nous faire monter les larmes sur un morceau puis de les balayer d’un revers de la main en nous faisant danser sur la suivante. Leur dernier disque en date, Brain Worms, est un véritable bijou d’indie rock qui ne déroge pas à cette règle avec un équilibre maîtrisé tout du long et des refrains qui risquent d’être difficiles à sortir de nos têtes après le 13 septembre…

Do Nothing

Si l’histoire de Do Nothing est un pur cliché du groupe de rock britannique (4 amis lycéens qui jament ensemble avant de former un groupe), on ne peut pas en dire autant de leur musique. La formation originaire de Nottingham a expérimenté plusieurs années avant de trouver sa voie, à savoir un mélange d’art-rock et de post-punk qui se place naturellement dans la lignée de Squid, Folly Group ou encore The Cool Greenhouse au sein d’une scène britannique en pleine fusion. La singularité de Do Nothing est en grande partie dûe à son frontman, Chris Bailey, qui adopte sur scène la posture (et l’humour) d’un comédien de stand up désinvolte, faisant visiblement du live son terrain de jeu de préférence. Ils viendront nous présenter leur premier long-format paru en juin 2023, un Snake Sideways qui évoque entre autres la difficulté d’écrire un album, et dont la subtilité promet une adaptation réjouissante en live.